Image default
Bodybuilding

Nick Walker renonce à l’Arnold Classic 2024 et estime mériter une invitation spéciale pour le prochain Olympia

« Ce n’était pas comme si j’avais abandonné, n’est-ce pas ? C’était hors de mon contrôle, c’était au-delà de ma maîtrise, » confie « The Mutant ».

Nick Walker dessine les contours de son avenir après le bouleversement au dernier Mr. Olympia, où Derek Lunsford a devancé Hadi Choopan pour décrocher le titre. Dans une vidéo YouTube récente, Walker annonce qu’il ne participera pas à l’Arnold Classic imminent en mars, partage ses réflexions sur sa blessure et explique pourquoi il mérite une invitation spéciale au Mr. Olympia 2024.

Lire aussi : Nick Walker : Forfait pour Mr. Olympia 2023 Suite à une blessure

Une fois que j’aurai remporté l’Olympia, peut-être que je reviendrai, mais je me concentre sur les Olympias

Derek Walker

La scène de bodybuilding n’aurait pu anticiper les rebondissements de la semaine dernière. Avant l’événement phare du vendredi et du samedi, deux événements imprévus ont ébranlé la communauté. D’abord, Nick Walker, troisième du Mr. Olympia 2022, déclarait forfait à cause d’une grave déchirure des ischio-jambiers survenue en pleine séance de pectoraux.

Puis, Brandon Curry, ancien vainqueur du Mr. Olympia, était précipité à l’hôpital pour un problème d’ulcères, ratant la conférence de presse annuelle et restant incertain pour la compétition jusqu’à quelques heures avant de monter sur scène. Aujourd’hui, il apparaît que l’Arnold Classic devra aussi se passer de Walker.

« Je ne pouvais absolument pas marcher » – Nick Walker revient sur la déchirure qui a empêché sa participation au Mr. Olympia 2023

Walker précise qu’il a souffert de la déchirure des ischio-jambiers environ une semaine et demie avant le Mr. Olympia 2023. Après un massage, les bleus confondaient les lignes, dit-il. Quelques jours plus tard, il était incapable de marcher.

C’était le mardi précédent que je l’ai vraiment senti. Je ne travaillais même pas les jambes, je faisais des pectoraux et je me souviens m’être levé et avoir ressenti une douleur. Je n’y ai pas prêté attention, pensant que c’était juste un petit choc ou quelque chose du genre. En rentrant, ça continuait à me déranger.

Le mercredi matin, ma femme Maria a essayé de masser et c’était l’une des choses les plus douloureuses au monde. Le mercredi, quand j’ai voulu m’entraîner, ça a commencé à bleuir, à s’enflammer un peu, donc je savais à ce moment-là que c’était foutu, n’est-ce pas ?

Le jeudi, j’ai envoyé des photos à Matt et c’est vraiment devenu pire, ça brouillait toutes les lignes et nous sommes allés nous entraîner le jeudi, on a fait des épaules et après cet entraînement en particulier, je ne pouvais tout simplement pas marcher. Le vendredi, je devais faire des jambes, c’était mon dernier jour de jambes, je ne l’ai évidemment pas fait, » raconte Walker.

Lui et son équipe ont quand même tenté de se préparer, mais ont déclaré que cela n’avait fait qu’aggraver sa blessure.

« Non, je ne fais pas ces conneries [IRM]. Non, ça n’aura pas besoin de chirurgie, ça a juste besoin de repos. C’est arrivé en 2018, j’ai déchiré cet ischio-jambier. Je connais ça comme ma poche. C’est simple. »

« Je pense juste que cette fois c’est plus grave. Pour commencer, j’avais moins de graisse corporelle quand ça s’est produit, c’est pourquoi ça paraît aussi mal. La deuxième fois, de ce côté, je n’y ai pas touché, je l’ai laissé être. Donc ça ne s’est pas irrité. C’est la même déchirure. »

 

« On a paniqué et on aurait dû simplement le laisser tranquille. Certes, je n’aurais probablement toujours pas pu faire le show mais ça n’aurait pas eu l’air aussi mal que ça en avait l’air. »

Quant à son avenir, Nick Walker affirme clairement qu’il ne participera pas à aucun concours avant l’Olympia 2024. Pour lui, le temps de récupération est essentiel, et il est convaincu qu’il a mérité une invitation spéciale pour le Mr. Olympia. Sa dernière compétition remonte à l’Arnold Classic 2022, où il a obtenu une place en seconde position derrière Brandon Curry.

« Je ne ferai rien jusqu’à Olympia, » déclare Walker. « Je mérite une invitation spéciale. J’ai été top trois l’année dernière. Pourquoi ne le mériterais-je pas? Je l’ai mérité. »

Dans l’interview, Walker affirme qu’il ne demande pas de faveurs et que, bien que certains pourraient penser qu’une invitation spéciale serait non méritée, il a prouvé sa valeur lors des compétitions précédentes.

« Il ne s’agit pas de mendier pour une invitation spéciale ou quoi que ce soit, » dit-il. « Je me fiche de ce que les gens disent ‘Oh, tu ne mérites pas ça’. J’ai mérité ça. J’ai été dans le top trois, j’ai gagné l’Arnold, j’ai fait tout ça, donc pourquoi ne le mériterais-je pas ? »

L’ancien troisième du Mr. Olympia semble déterminé à retourner sur la scène et à montrer qu’il est le meilleur. Avec la détermination et le dévouement pour lesquels il est connu, la communauté du bodybuilding attend avec impatience de voir « The Mutant » revenir en force.

Autres articles

Chris Bumstead partage la grossesse de Courtney King – « Bébé Bum pour 2024 »

RID Body Burn

Bradley Martyn intervient lors d’un flirte entre Herschel Weingrod et une adolescente

RID Body Burn

Tyler Manion de l’IFBB sur la controverse du Mr. Olympia 2023 : Derek Lunsford domine en double biceps dorsal

RID Body Burn

Texas Pro 2023 : Liste des athlètes Hommes

RID Body Burn

Stéphane Matala : Victoire et direction Olympia 2023

RID Body Burn

Ashish Sakharkar : Décès de Mr Inde après une longue maladie

RID Body Burn