Image default
Force

Lasha Talakhadze : Se retire des Championnats européens d’haltérophilie 2024

Lasha Talakhadze, septuple champion d’Europe de +109KG, se retire des Championnats européens d’haltérophilie 2024.

Son entraîneur confirme sa participation à la Coupe du Monde IWF d’avril prochain.

Pour la première fois dans sa carrière débutée en 2010, Lasha Talakhadze, illustre haltérophile et sept fois champion d’Europe, se voit contraint de se retirer des Championnats européens d’haltérophilie 2024 (+109KG, GEO) en raison d’une légère blessure au genou.

L’événement, qui a lieu à Sofia, Bulgarie, du 12 au 20 février 2024, constitue l’une des dernières chances de qualification pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. La position de leader de Talakhadze dans la catégorie des super-lourds n’est pas impactée par ce retrait, maintenant ses chances pour les Jeux de cet été.

Lire aussi : Championnats Européens d’haltérophilie 2024 : Résultats

Dans une déclaration, Giorgi Asanidze, l’entraîneur en chef de l’équipe géorgienne, a expliqué :

« Lasha souffre d’une petite blessure à un genou, et nous avons pris cette décision pour minimiser les risques. Notre but est Paris. [Talakhadze] doit garder ‘l’habitude du podium’. Nous envisageons de participer à la compétition en Thaïlande pour maintenir cette dynamique. »

Asanidze fait référence à la Coupe du Monde IWF à venir à Phuket, Thaïlande, en avril 2024, dernière occasion de se qualifier pour Paris 2024 et l’un des deux événements obligatoires selon la Fédération Internationale d’Haltérophilie (IWF). « Nous nous retirons uniquement en cas de risque de blessure grave, ce que nous n’anticipons pas en Thaïlande », ajoute Asanidze.

Conséquences pour Lasha Talakhadze

Malgré sa blessure au genou, Talakhadze était tenu de se présenter à la pesée des Championnats européens 2024 à Sofia, comptant ainsi une quatrième apparition en compétition. Sa performance à la Coupe du Monde dans six semaines complétera le critère de participation à cinq événements de qualification avant les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Talakhadze, âgé de 30 ans, domine chaque compétition à laquelle il participe depuis 2015. Au cours des 15 derniers mois de la période de qualification pour les Jeux Olympiques de Paris, il a remporté trois événements IWF – les Championnats du monde d’haltérophilie de 2022 et 2023, ainsi que les Championnats européens de 2023.

Actuellement, Talakhadze détient les trois records du monde dans la catégorie des super-lourds :

Records du monde hommes +109KG

  • Arraché : 225 kilogrammes
  • Épaulé-jeté : 267 kilogrammes

Total : 492 kilogrammes

La performance de Talakhadze aux Championnats du monde d’haltérophilie 2021 l’a largement positionné devant Gor Minasyan de Bahreïn et Varazdat Lalayan d’Arménie. Cependant, il n’a pas encore réussi à égaler ou surpasser sa propre performance de 2021, alors que d’autres concurrents de la catégorie super-lourds réduisent l’écart.

Lors des Championnats du monde 2023 à Riyad, Arabie Saoudite, cinq athlètes ont atteint ou dépassé un total de 450 kilogrammes. Asanidze avait alors commenté : « Les autres se rapprochent de Lasha« , après que Talakhadze ait totalisé 473 kilogrammes.

Lire aussi : Championnats du monde d’haltérophilie 2023 IWF : Résultats

Les commentateurs des Championnats européens 2024 ont noté que, bien que Talakhadze considère son objectif de totaliser 500 kilogrammes comme potentiellement hors de portée, il n’a « aucune intention » de perdre une compétition internationale d’haltérophilie prochainement.

Autres articles

Amanda Lawrence : Records du monde avec un squat 249,5 kg lors des Championnats de Powerlifting IPF Sheffield 2024

RID Body Burn

Girl Power 2023 : Liste des athlètes

RID Body Burn

Julien Idier : Record de France de squat

RID Body Burn

Strongman Champions League England 2023 : Résultats

RID Body Burn

Anatolii Novopismennyi (105KG) : Record du monde de squat à 363 kg lors des Championnats de Powerlifting IPF Sheffield 2024

RID Body Burn

IPF Sheffield 2024 : Tiffany Chapon réalise une performance historique aux Championnats de Powerlifting

RID Body Burn