Image default
Résultats

Magnus Ver Magnusson Strongman Classic 2023 : Résultats – Tristan Hoath vainqueur

Le Magnus Ver Magnusson Strongman Classic 2023 s’est déroulé du 10 au 12 novembre à Reykjavík, en Islande.

Cette compétition de trois jours, troisième édition annuelle, comprenait neuf épreuves et a rassemblé douze athlètes d’élite en Strongman du monde entier. Au terme d’un combat acharné, Tristan Hoath a remporté la victoire.

Tristan Hoath s’est imposé en ne remportant qu’une seule des neuf épreuves, mais sa constance dans les autres lui a permis d’amasser 85 points. Il a surpassé Rongo Keene de cinq points, s’adjugeant ainsi la victoire. Shane Flowers, avec 79 points, a complété le podium.

Résultats Magnus Ver Magnusson Strongman Classic 2023

  • Gagnant : Tristan Hoath — 85 points
  • 2ème place : Rongo Keene — 80 points
  • 3ème place : Shane Flowers — 79 points
  • 4ème place : Vilius Jokužys — 68 points
  • 5ème place : Pavlo Kordiyaka — 67 points
  • 6ème place : Pa O’Dwyer — 60 points
  • 7ème place : Sigfús Fossdal — 53 points
  • 8ème place : Mika Törrö — 53 points
  • 9ème place : Sean Gillen — 51 points
  • 10ème place : Kristján Níelsson — 40 points
  • 11ème place : Theodór Már Gudmundsson — 35 points
  • 12ème place : Matthew Riddall — 20 points

Premier jour compétition

Épreuve Un — Bag Toss Medley

La première épreuve était le Lancer de sacs. Les compétiteurs devaient jeter six sacs de sable de 18 kg à 28 kg par-dessus une barre de 4,43 mètres en moins de 60 secondes.

Shane Flowers a remporté cette épreuve, lançant tous les sacs en seulement 15,44 secondes, soit une moyenne de 2,5 secondes par sac.

Pavlo Kordiyaka a également réalisé un temps rapide, mais ses 17,05 secondes lui ont valu la deuxième place. Theodór Már Gudmundsson, troisième, a terminé 0,66 seconde derrière Pavlo.

  • Shane Flowers — 6 en 15,44 secondes
  • Pavlo Kordiyaka — 6 en 17,05 secondes
  • Theodór Már Gudmundsson — 6 en 17,71 secondes
  • Mika Törrö — 6 en 21,97 secondes
  • Tristan Hoath — 6 en 28,28 secondes
  • Pa O’Dwyer — 5 en 16,35 secondes
  • Vilius Jokužys — 5 en 32,90 secondes
  • Rongo Keene — 4 en 11,35 secondes
  • Sean Gillen — 4 en 13,36 secondes
  • Matthew Riddall — 4 en 17,40 secondes
  • Kristján Níelsson — 3 en 14,59 secondes
  • Sigfús Fossdal — 3 en 32,50 secondes

Épreuve Deux — Natural Stones Press Medley

La deuxième épreuve consistait à soulever et à presser au-dessus de la tête quatre énormes pierres naturelles pesant de 100 kg à 122 kg en moins de 75 secondes.

Seuls deux compétiteurs ont réussi à presser les quatre pierres. Sean Gillen l’a fait en 67,50 secondes, remportant ainsi l’épreuve.

Rongo Keene, terminant trois secondes après Gillen, a pris la deuxième place.

  • Sean Gillen — 4 en 67,50 secondes
  • Rongo Keene — 4 en 70,41 secondes
  • Pa O’Dwyer — 3 en 42,83 secondes
  • Vilius Jokužys — 2 en 21,91 secondes
  • Sigfús Fossdal — 2 en 25,48 secondes
  • Kristján Níelsson — 2 en 29,73 secondes
  • Tristan Hoath — 2 en 33,06 secondes
  • Shane Flowers — 2 en 35,64 secondes
  • Pavlo Kordiyaka — 1 en 10,02 secondes
  • Mika Törrö — 1 en 10,42 secondes
  • Theodór Már Gudmundsson — 1 en 15,33 secondes
  • Matthew Riddall — 1 en 23,09 secondes

Épreuve Trois — Stone to Shoulder

Les pierres naturelles ont été à nouveau utilisées dans la troisième épreuve. Cette fois, les athlètes devaient soulever quatre pierres de 95 kg à 145 kg jusqu’à l’épaule.

Shane Flowers a remporté sa deuxième victoire de la journée en soulevant chaque pierre en 37,94 secondes, étant le seul à terminer en moins de 40 secondes.

Tristan Hoath et Vilius Jokužys ont pris respectivement la deuxième et la troisième place. Tous deux ont réussi à soulever les quatre pierres, Hoath terminant en 44,36 secondes et Jokužys trois secondes plus tard.

  • Shane Flowers — 4 en 37,94 secondes
  • Tristan Hoath — 4 en 44,36 secondes
  • Vilius Jokužys — 4 en 47,10 secondes
  • Pavlo Kordiyaka — 4 en 48,17 secondes
  • Rongo Keene — 4 en 48,26 secondes
  • Pa O’Dwyer — 3 en 22,22 secondes
  • Sigfús Fossdal — 3 en 34,25 secondes
  • Sean Gillen — 3 en 36,40 secondes
  • Mika Törrö — 3 en 36,50 secondes
  • Theodór Már Gudmundsson — 3 en 37,16 secondes
  • Kristján Níelsson — 3 en 53,19 secondes
  • Matthew Riddall — 2 en 21,19 secondes

Deuxième jour compétition

Le deuxième jour du Magnus Ver Magnusson Strongman Classic 2023 a débuté avec des épreuves spectaculaires, mettant à l’épreuve la force et l’endurance des athlètes.

Épreuve Quatre — Mjolnir Front Hold

La première épreuve de la journée était le Maintien du Mjolnir. Les compétiteurs devaient tenir un marteau de 21 kilogrammes, bras tendus devant eux, aussi longtemps que possible.

Rongo Keene, le champion en titre, a débuté la journée avec détermination et s’est imposé dans cette épreuve en tenant le marteau Mjolnir pendant 77,98 secondes, un record inégalé.

Tristan Hoath s’est rapproché de Rongo avec un temps de 73,51 secondes, ce qui lui a valu une précieuse deuxième place.

  • Rongo Keene — 77,98 secondes
  • Tristan Hoath — 73,51 secondes
  • Sigfús Fossdal — 63,97 secondes
  • Kristján Níelsson — 62,47 secondes
  • Sean Gillen — 60,17 secondes
  • Mika Törrö — 55,72 secondes
  • Matthew Riddall — 53,82 secondes
  • Shane Flowers — 52,15 secondes
  • Vilius Jokužys — 51,37 secondes
  • Pa O’Dwyer — 44,13 secondes
  • Theodór Már Gudmundsson — 42,45 secondes
  • Pavlo Kordiyaka — 40,74 secondes

Épreuve Cinq — Husafell Stone

L’épreuve suivante fut la célèbre Pierre de Husafell, un classique des compétitions de haut niveau. Pesant 186 kilogrammes, les athlètes devaient la porter sur la plus grande distance possible.

La résistance à la douleur de Vilius Jokužys s’est avérée inégalée dans cette épreuve d’endurance mentale et physique. Il a dominé de loin l’épreuve en portant la lourde pierre sur 83,61 mètres, tandis que Shane Flowers, en deuxième position, n’a pas dépassé 68,02 mètres.

  • Vilius Jokužys — 83,61 mètres
  • Shane Flowers — 68,02 mètres
  • Sigfús Fossdal — 56,9 mètres
  • Tristan Hoath — 56,86 mètres
  • Rongo Keene — 54,33 mètres
  • Theodór Már Gudmundsson — 52,3 mètres
  • Kristján Níelsson — 51,34 mètres
  • Sean Gillen — 49,26 mètres
  • Pavlo Kordiyaka — 47,62 mètres
  • Mika Törrö — 43,37 mètres
  • Pa O’Dwyer — 41,31 mètres
  • Matthew Riddall — 0 mètre

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tony Vanderburgh (@dublin_over)

Épreuve Six — Farmer’s Walk

La Marche du Fermier, semblable à la cinquième épreuve, demandait aux compétiteurs de porter des poids de 140 kilogrammes sur la plus longue distance possible, sans limite de temps.

Cette épreuve, un véritable test de force de préhension et d’endurance, a été dominée par Mika Törrö. Avec la meilleure prise en main, il n’a pas lâché les poids avant d’atteindre 38,75 mètres, remportant ainsi sa première victoire dans la compétition.

Tristan Hoath a continué à démontrer des performances remarquablement constantes, se classant deuxième avec une distance exacte de 35 mètres.

  • Mika Törrö — 38,75 mètres
  • Tristan Hoath — 35 mètres
  • Rongo Keene — 27,09 mètres
  • Vilius Jokužys — 25,8 mètres
  • Pavlo Kordiyaka — 23,8 mètres
  • Shane Flowers — 21,72 mètres
  • Sean Gillen — 18,76 mètres
  • Sigfús Fossdal — 15 mètres
  • Matthew Riddall — 13,73 mètres
  • Pa O’Dwyer — 13,58 mètres
  • Kristján Níelsson — 9,15 mètres
  • Theodór Már Gudmundsson — 6,58 mètres

Troisième jour compétition

Le dernier jour du Magnus Ver Magnusson Strongman Classic 2023 a été marqué par des épreuves défiant les limites de la force et de la rapidité.

Épreuve Sept — Vertical Lift

La septième épreuve était une « Levée Verticale », consistant à tirer une corde pour soulever un poids de 100 kilogrammes à une hauteur de 7,5 mètres. La victoire s’est jouée à une fraction de seconde entre Tristan Hoath et Pavlo Kordiyaka. Hoath a remporté l’épreuve avec un temps de 11,37 secondes, devançant de peu Kordiyaka (11,52 secondes).

  • Tristan Hoath — 11,37 secondes
  • Pavlo Kordiyaka — 11,52 secondes
  • Pa O’Dwyer — 14,03 secondes
  • Theodór Már Gudmundsson — 15,00 secondes
  • Vilius Jokužys — 15,41 secondes
  • Shane Flowers — 15,64 secondes
  • Mika Törrö — 15,71 secondes
  • Rongo Keene — 18,23 secondes
  • Kristján Níelsson — 22,04 secondes
  • Matthew Riddall — 24,45 secondes
  • Sigfús Fossdal — 25,42 secondes
  • Sean Gillen — 26,16 secondes

Épreuve Huit — Deadlift

L’avant-dernière épreuve était un soulevé de terre en répétitions avec un poids de 330 kilogrammes et une limite de temps de 60 secondes. Pa O’Dwyer s’est distingué avec sept répétitions, Shane Flowers suivant avec six répétitions, et Tristan Hoath en troisième position avec cinq répétitions.

  • Pa O’Dwyer — 7 reps
  • Shane Flowers — 6 reps
  • Tristain Hoath — 5 reps
  • Rongo Keene — 4 reps
  • Pavlo Kordiyaka — 3 reps
  • Vilius Jokužys — 1 reps
  • Sigfús Fossdal — 1 reps
  • Mika Törrö — 1 reps
  • Sean Gillen — 0 reps
  • Kristján Níelsson — 0 reps
  • Theodór Már Gudmundsson — 0 reps
  • Matthew Riddall — 0 reps

Épreuve Neuf — Log Ladder

La dernière épreuve a mis les athlètes au défi de soulever quatre bûches de poids croissant, allant de 120 kg à 165 kg. Le temps nécessaire pour compléter les soulevés a servi de critère de départage.

Rongo Keene a réalisé une performance spectaculaire dans cette dernière épreuve, remportant 12 points supplémentaires et assurant ainsi la médaille d’argent au classement général. Il a complété les quatre bûches en moins de 42 secondes, surpassant Pavlo Kordiyaka, deuxième, de quatre secondes.

  • Rongo Keene — 4 en 41,53 secondes
  • Pavlo Kordiyaka — 4 en 45,34 secondes
  • Sean Gillen — 4 en 48,78 secondes
  • Shane Flowers — 3 en 23,95 secondes
  • Kristján Níelsson — 3 en 27,22 secondes
  • Tristan Hoath — 3 en 27,26 secondes
  • Pa O’Dwyer — 3 en 37,15 secondes
  • Sigfús Fossdal — 3 en 57,42 secondes
  • Vilius Jokužys — 2 en 14,25 secondes
  • Mika Törrö — 2 en 17,77 secondes
  • Matthew Riddall — 2 en 30,94 secondes
  • Theodór Már Gudmundsson — 1 en 56,24 secondes

Tristan Hoath, présent sur la scène internationale depuis seulement deux ans, a participé à six compétitions internationales, nationales et régionales sans enregistrer de victoire jusqu’au Magnus Ver Magnusson Strongman Classic 2023. Cette victoire confirme qu’il est plus fort que jamais et prêt à dominer la scène.

Autres articles

Fitness Authority Poland Pro 2023 : Résultats

RID Body Burn

Championnats d’État du Nevada 2024 : Résultats

RID Body Burn

Championnats du Monde Classic IPF 2024 : Résultats

RID Body Burn

Musclecontest Brazil Pro 2023 : Résultats

RID Body Burn

Wasatch Warrior Pro 2024 : Résultats

RID Body Burn

WRPF Iron Throwdown III de 2024 : Résultats

RID Body Burn