Image default
Force

Mostafa Rajaï : L’haltérophile iranien suspendu à vie

L’haltérophile Mostafa Rajaï sanctionné à vie par l’Iran pour une poignée de main avec un compétiteur israélien.

Mostafa Rajaï : Un haltérophile iranien suspendu à vie
Mostafa Rajaï : Un haltérophile iranien suspendu à vie

L’haltérophile de renom, Mostafa Rajaï, a été lourdement sanctionné par les autorités iraniennes pour un geste de sportivité : avoir serré la main du compétiteur israélien, Maksim Sverisky, après leur montée commune sur le podium lors des World Masters à Wieliczka, en Pologne.

La République islamique d’Iran, qui n’entretient aucune relation diplomatique avec Israël et considère ce dernier comme un adversaire, a depuis longtemps interdit à ses athlètes tout contact avec leurs homologues israéliens.

Selon un communiqué officiel diffusé par l’agence de presse iranienne, la Fédération iranienne d’haltérophilie a décrété que Mostafa Rajaï « ne serait plus autorisé à accéder aux infrastructures sportives nationales ». De plus, Hamid Salehinia, chef de la délégation pour cette compétition, a également été relevé de ses fonctions.

Interdiction de serrer la main des sportifs israéliens

Il convient de rappeler qu’en 2021, l’ayatollah Ali Khamenei, guide suprême iranien, avait exprimé clairement sa position concernant les relations sportives avec Israël, demandant aux athlètes de ne pas interagir avec « un représentant du régime israélien » même pour une récompense. Suite à cette directive, de nombreux sportifs iraniens ont choisi de ne pas concourir contre des adversaires israéliens, parfois en se retirant des compétitions ou en présentant des justificatifs médicaux.

De son côté, Sebastian Usher, analyste sportif, a mentionné sur Instagram : « Mostafa Rajai a reçu une interdiction à vie par la Fédération d’haltérophilie iranienne pour avoir échangé avec et posé aux côtés d’un compétiteur israélien lors du Championnat du Monde des Vétérans en Pologne. Le responsable de l’équipe de haltérophilie des vétérans a également été destitué. »

Cette sanction souligne la tension persistante et l’absence de normalisation des relations entre l’Iran et Israël, même dans le monde du sport.

Le geste de Mostafa Rajaï, bien que considéré comme une simple marque de respect dans l’arène sportive internationale, a des implications politiques profondes pour son pays d’origine.

Autres articles

Kevin Faires et Hannah Linzay : Records du Monde dans les épreuves de Dinnie Stone et Thor’s Hammer

RID Body Burn

Anne Andres : Powerlifter transgenre établit de nombreux records féminins

RID Body Burn

Austin Perkins : Record du monde de squat à 305kg

RID Body Burn

Liao Guifang (71kg) : 2 records du monde lors des Championnats du Monde d’Haltérophilie 2023

RID Body Burn

Sofiane Belkesir (120 kg) : 3 nouveaux records de France en une compétition

RID Body Burn

Championnats de France Élite de Force Athlétique 2023 : Planning

RID Body Burn