Image default
Les produits

HGH – Human Growth Hormone – Somatropine

L’hormone de croissance humaine, est une hormone peptidique androgène. Substance anabolisante puissante qui fascine les scientifiques et les culturistes.

Hormone de croissance
HGH – Hormone de croissance

Elle est utilisée depuis les années 1950 avec toute une variété de substances supplémentaires, à la fois naturelles et pharmaceutiques, par les compétiteurs en quête d’une plus grande taille musculaire, d’un aspect ciselé et sec qui caractérise une silhouette de culturiste de haut niveau.

Qu’est-ce que l’hGH ?

L’Hormone de Croissance Humaine, ou hGH (de l’anglais Human Growth Hormone) ou encore la somatropine, nom générique du hGH synthétique, est une substance anabolisante produite par l’hypophyse antérieure dans le cerveau. Composée d’une seule chaîne de 191 acides aminés, elle possède un poids moléculaire d’environ 22 kDa (Kilo Daltons).

L’hGH joue un rôle vital dans une multitude de processus physiologiques et dans la croissance de divers tissus corporels, y compris les muscles. Utilisée comme un moyen d’améliorer les performances physiques, en particulier dans le domaine du bodybuilding, les athlètes ont introduit très rapidement le hGH dans leur cure afin de faire évoluer leur musculature, des muscles plus gros et une meilleure définition musculaire.

Les effets de l’hGH

L’hormone de croissance humaine influence directement le taux de glucose dans le sang (glycémie) et favorise la dégradation des graisses dans le corps. Elle agit aussi indirectement en stimulant le foie pour produire l’IGF-1, une protéine qui favorise la croissance. L’IGF-1 est ensuite libéré dans le sang et se fixe sur ses récepteurs dans presque tous les tissus, régulant ainsi la formation de nombreuses autres protéines. Cela conduit à une augmentation de la division et de la croissance des cellules, et à l’expression des effets anabolisants et régénératifs de l’hGH.

Infographie Hormone de croissance
Infographie Hormone de croissance

L’hGH est produite par l’hypophyse et circule dans le sang pour se fixer aux récepteurs de somatotropine dans le corps, en particulier dans les muscles squelettiques et le foie. L’hGH exogène, administrée de l’extérieur, se fixe également sur ces récepteurs. Un apport supplémentaire d’hGH stimule le foie à produire plus d’IGF-1, qui favorise ensuite la croissance cellulaire et la division.

L’hormone de croissance entraîne une augmentation de la division et de la croissance cellulaires, de la glycémie, et de la dégradation des graisses.

Effets indésirables de l’hGH

L’utilisation abusive de l’hormone de croissance humaine (hGH) peut entraîner plusieurs effets indésirables et conséquences graves :

  • Inhibition de la production endogène d’hGH : L’administration exogène d’hGH peut inhiber la production naturelle de cette hormone par l’axe hypothalamo-hypophysaire, un phénomène connu sous le nom de rétrocontrôle négatif.
  • Lésions d’organes internes : L’hGH peut stimuler la croissance de certains organes internes, comme le cœur et le foie, et causer des dommages graves à ces organes.
  • Risque de crise cardiaque : Un cœur hypertrophié, combiné à de l’hypertension artérielle, peut entraîner un infarctus du myocarde.
  • Acromégalie : L’hGH peut provoquer une croissance disproportionnée des mains et des pieds, ainsi que du menton, du nez et des oreilles, un état connu sous le nom d’acromégalie. Ces changements sont irréversibles.
  • Risque de cancer : L’utilisation abusive de l’hGH peut favoriser le développement d’un cancer du côlon.
  • Développement du diabète : En dérégulant le métabolisme du glucose, l’hGH peut déclencher l’apparition d’un diabète.

Effets bénéfiques de l’hGH dans la pratique de la musculation

Hormone de Croissance Humaine (hGH) a plusieurs effets positifs qui sont recherchés par les culturistes :

  • Augmentation de la masse musculaire : Des études ont montré que l’hGH peut augmenter la masse musculaire chez les patients souffrant de diverses maladies liées à l’atrophie musculaire.
    HGH et Musculation
    HGH et Musculation

    Ces effets anabolisants ont conduit à une utilisation et un abus généralisé par les culturistes et les athlètes de force cherchant à améliorer leurs performances et leur masse musculaire. Source :  NIH

  • Brûlure des graisses : L’hGH est utilisée en sport pour sa capacité à brûler les graisses, augmenter la masse corporelle maigre, raccourcir le temps de récupération et renforcer les articulations et les ligaments tout en guérissant les tissus endommagés.
  • Amélioration modérée des gains : L’hormone de croissance n’augmente pas les gains de 50%, mais en ajoutant de l’hGH à un cycle, on peut considérer avoir de la chance si on obtient un avantage/bénéfice de 15%.
  • Effets subtils : L’hGH seule n’est pas un anabolisant très puissant, et même si elle a la propriété de maintenir la synthèse des protéines, comme la testostérone, elle ne fournit pas une durabilité constante de son effet, comme la testostérone, ni n’augmente sensiblement la force comme d’autres produits anabolisants.
  • Efficacité lorsqu’elle est utilisée à des dosages optimaux : Bien que l’hormone de croissance ne soit pas un « miracle », elle peut fonctionner efficacement pour les culturistes lorsqu’elle est utilisée à des dosages optimaux. Le timing et la quantité sont cruciaux pour obtenir l’effet complet de l’hGH. La période d’administration et la constance sont plus importantes que la quantité totale.

L’utilisation de l’hGH peut comporter des risques et des effets secondaires, notamment une rétention d’eau, des douleurs articulaires et musculaires, une augmentation de la résistance à l’insuline, un risque accru de certains cancers, entre autres.

Source : Bodybuilding.com

Est-ce qu’il existe des alternatives naturelles à la somatropine

Oui, il existe des alternatives naturelles à la somatropine, qui visent principalement à stimuler la production naturelle d’hormone de croissance humaine (hGH) dans l’organisme. Voici quelques exemples :

  • Exercice physique intense : L’exercice, en particulier les exercices de haute intensité, a été démontré comme étant efficace pour stimuler la production de hGH.
  • Un sommeil suffisant : La majorité de la hGH est libérée en pulsations lorsque vous dormez. Il est donc essentiel d’obtenir un sommeil suffisant et de bonne qualité.
  • Une alimentation saine et équilibrée : Un régime alimentaire riche en protéines peut stimuler la production de hGH, tout comme la réduction de la consommation de sucre et de glucides raffinés.
  • Suppléments naturels : Certaines vitamines et acides aminés peuvent aider à stimuler la production naturelle d’hormone de croissance. Par exemple, l’arginine, la glutamine, et l’ornithine sont des acides aminés qui ont été liés à la production de hGH.
  • Intermittent Fasting : Le jeûne intermittent est une méthode de restriction alimentaire qui a été démontrée pour augmenter les niveaux d’hormone de croissance.
  • Maintenir un poids corporel sain : L’excès de graisse corporelle, en particulier autour de la taille, peut réduire la production de hGH.

Bien entendu ces alternatives naturelles ne produiront pas les mêmes effets spectaculaires que la somatropine synthétique.

Dosage de l’hGH en musculation

La dose d’hormone de croissance humaine utilisée dans le cadre de la musculation varie considérablement en fonction des objectifs individuels, de la tolérance, et d’autres facteurs. Nous précisons que l’utilisation de l’hGH à des fins de performance ou de musculation est considérée comme non éthique et illégale dans de nombreux pays. L’utilisation de l’hGH peut avoir des effets secondaires sérieux et potentiellement dangereux.

Dosage hgh musculation
Image hGH

Cela dit, certaines sources suggèrent que les doses d’hGH utilisées dans le cadre de la musculation peuvent varier de 1 à 6 unités internationales (UI) par jour. Les doses plus faibles sont généralement utilisées pour la perte de graisse et la récupération générale, tandis que des doses plus élevées peuvent être utilisées dans le but d’augmenter la masse musculaire.

Tableau synonymes et abréviations

AbréviationSignificationFrançais
GH
STH
Growth Hormone
Somatotrope Hormone
Hormone de croissance
Hormone somatotrope
GHDGrowth Hormone
Deficiency
Déficit en hormone de croissance
GHRHGrowth Hormone-Releasing HormoneSomatrolibérine
GHIRH

SRIF
Growth Hormone Release-Inhibiting Hormone
Somatotropin Release-Inhibiting Factor
Somatostatine
IGF-IInsulin Like Growth Factor-ISomatomédine C
IGF-BP3IGF-Binding Protein 3Proteine de liaison de l'IGF
rhGHRecombinant Humain Growth HormoneHormone de croissance recombinante

Avis Body Burn

L’hormone de croissance humaine (hGH) est au cœur de nombreux débats en raison de son potentiel à améliorer les performances sportives, en particulier dans les disciplines requérant force et endurance. Des études récentes ont démontré son effet sur l’amélioration de la force-vitesse des sprinters, un exemple parmi d’autres des capacités de cette hormone.

Son utilisation soulève des préoccupations majeures. Un nombre croissant de cas de dopage à l’hGH a été confirmé dans le monde du sport, avec des athlètes tels que Terry Newton, Patrik Sinkewitz, Inna Eftimova, et Andrus Veerpalu ayant été attrapés en flagrant délit d’utilisation de l’hormone de croissance. Des preuves indirectes suggèrent une utilisation abusive généralisée de l’hGH dans des sports variés, allant du cyclisme à l’haltérophilie, en passant par l’athlétisme, le ski de fond, et même dans les sports d’équipe.

Son usage est particulièrement répandu chez les bodybuilders professionnels, qui servent souvent de modèles pour les amateurs de fitness.

Perçue comme une véritable « fontaine de jouvence », l’hormone de croissance offre des bénéfices corporels et psychiques considérables.

Il est crucial de souligner l’importance d’une utilisation encadrée et responsable de l’hGH, en raison des effets indésirables et des conséquences potentiellement graves liés à son abus.

Autres articles

Les stéroïdes injectables

RID Body Burn

Turinabol

RID Body Burn

Les stéroïdes oraux

RID Body Burn

Dianabol

RID Body Burn

Anavar

RID Body Burn

Anadrol

RID Body Burn