Image default
Fitness & Body femmes

Tyler Manion : Explication des critères de jugement pour la catégorie Bikini

Tyler Manion, Vice-président de la IFBB Pro League, démystifie les bons et les mauvais points concernant la catégorie Bikini : « L’harmonie doit régner, tout doit être proportionnel de haut en bas. »

Tyler Manion : Explication des critères de jugement catégorie Bikini
Tyler Manion : Explication des critères de jugement catégorie Bikini

Alors que le tant attendu concours Mr. Olympia 2023 se rapproche, Tyler Manion éclaire la communauté sur les critères de jugement.

Dans une vidéo récente sur la chaîne YouTube de NPC News Online, il a discuté des bons et mauvais aspects du Bikini, détaillant ce que les juges recherchent et analysant les meilleures compétitrices de la catégorie.

Cette vidéo porte sur les critères de la division Bikini. Nous allons parler de ce que nous voulons voir, de ce que nous ne voulons pas voir, puis examiner quelques athlètes pour montrer des exemples correspondant aux critères

a confié Tyler Manion

L’année 2010 a été une révolution pour les femmes en bodybuilding lorsque l’IFBB a introduit la catégorie Bikini à l’Olympia. Avec le temps, cette catégorie a su se faire une place de choix, devenant un favori des fans où les athlètes féminines présentent un physique d’un genre nouveau.

Contrairement à la mise en avant de muscles denses et bien définis, les compétitrices Bikini visent l’harmonie, la proportion et la présentation globale, qui intègre des éléments esthétiques comme les cheveux, la peau, le maquillage et la posture.

La rondeur, le volume et la forme des muscles jouent également un rôle crucial dans la réussite d’une athlète.

Comme le montre l’histoire, devenir la championne incontestée de l’Olympia Bikini n’est pas une mince affaire. Actuellement, la vétérane Ashley Kaltwasser (2013, 2014, 2015) détient le record de victoires dans cette catégorie avec trois titres. Malgré sa tentative de reconquête du titre lors de l’Olympia 2022, elle s’est classée troisième, derrière Jennifer Dorie et la championne en titre, Maureen Blanquisco.

Championne en titre Maureen Blanquisco
Championne en titre Maureen Blanquisco
Championne Bikini Maureen Blanquisco
Championne Bikini Maureen Blanquisco

Il ne reste que neuf semaines avant l’événement le plus attendu de l’année à Orlando, en Floride. Dans un esprit de transparence, Tyler Manion détaille précisément ce que les juges rechercheront lorsque les athlètes Bikini monteront sur scène en novembre.

Lire aussi : Olympia 2023 : Date et lieu

Selon Manion, les compétitrices Bikini devraient avoir « une légère rondeur et une belle épaule, un ventre plat et ferme, des fessiers ronds avec une légère séparation entre les fessiers et les ischio-jambiers, une silhouette en sablier, une condition qui valorise le volume musculaire et une présentation générale qui respire la santé et la féminité ».

Il ajoute : « Nous ne voulons pas voir d’épaules trop développées ou striées. Pas de bras trop musclés. Pas de tablettes de chocolat trop marquées épaississant la taille. Pas de fessiers trop carrés. En gros, pas trop de densité musculaire ou de veines apparentes. »

Manion a également commenté que les athlètes Bikini trop musclées semblent concourir dans une catégorie « mini Wellness ».

« Quand vous devenez trop musclée, vous commencez à ressembler à du mini Wellness. Certaines essayent de montrer l’arc de leurs quadriceps dans la pose de dos. Mais nous ne voyons pas beaucoup d’arc de quadriceps du tout. Pas de grain, ni de dureté excessive dans le physique. Aucune séparation ne doit être visible, surtout pas profonde. »

« Nous ne voulons pas d’ischios trop marqués à l’arrière. Un léger relief est acceptable, mais pas de marques profondes ou striées, et ils ne doivent pas remonter jusqu’aux fessiers. »

le physique en Bikini « doit être harmonieux et proportionné de haut en bas »

insiste Tyler

« Globalement, nous cherchons un physique bien équilibré pour la catégorie Bikini. Tout doit être harmonieux et proportionné, de la tête aux pieds. Nous ne voulons pas non plus voir la silhouette en sablier se transformer en forme en X. Cela arrive souvent quand les filles écartent leurs latéraux dans la pose de face, à l’instar des concurrentes de la catégorie Figure qui écartent leurs latéraux dans les poses de profil. »

Top 4 des physiques Bikini répondant aux critères de jugement

Pour illustrer ce que l’IFBB attend des athlètes Bikini, Manion a cité quatre championnes Bikini Olympia qui incarnent parfaitement les standards de la division. Il a également donné des conseils pour chaque athlète espérant briller cette année.

Maureen Blanquisco

« Commençons par notre championne en titre, Ms Bikini Olympia, Maureen Blanquisco. Maureen n’a pas besoin de changer grand-chose à son physique. Elle possède de jolies épaules légèrement arrondies qui ne sont ni trop grandes ni trop denses. Sa silhouette a une belle forme en sablier et une taille fine et serrée. Elle présente également des fessiers bien ronds qui restent fermes lors de sa marche Bikini. »

Maureen Blanquisco
Maureen Blanquisco

Lauralie Chapados

« Lauralie a présenté un physique exceptionnel à l’Arnold. Comme vous pouvez le constater, elle a remporté la compétition. Elle affiche une silhouette en sablier avec un équilibre parfait entre le haut et le bas du corps, et des fessiers bien ronds.

Son état de forme était exactement ce que nous voulons voir en Bikini. Comme vous pouvez le voir sur ces photos, elle n’a aucune dureté apparente. Le seul retour pour Lauralie, c’est que ses épaules pourraient être légèrement moins imposantes. »

Lauralie Chapados
Lauralie Chapados

Jennifer Dorie

« Jen a un physique extrêmement équilibré, idéal pour le Bikini. Elle a de jolis fessiers ronds et une taille bien marquée. Les points sur lesquels Jen peut travailler, surtout si l’on se réfère à l’Olympia de cette année, c’est qu’elle était légèrement trop en forme, en particulier à l’arrière, ses ischios se rapprochant presque trop de ses fessiers. Elle doit trouver un niveau de préparation qui se situe entre sa victoire de 2021 et celle de cette année. »

« Elle doit retrouver cette plénitude des fessiers, surtout lors de sa marche Bikini« , a ajouté Tyler Manion.

Jennifer Dorie
Jennifer Dorie

Ashley Kaltwasser

« Ashley a également une silhouette en sablier. Ses épaules sont pleines mais pas trop denses. Ses fessiers, bien ronds, sont particulièrement mis en valeur lorsqu’elle se retourne et lors de sa marche Bikini, l’une de ses plus grandes forces. Ashley pourrait améliorer sa pose frontale, elle exagère parfois le vacuum, ce qui altère légèrement son allure. La plupart du temps, les filles n’ont pas besoin d’exagérer le vacuum. Elle est également parfois un peu hésitante dans ses poses. »

Ashley Kaltwasser
Ashley Kaltwasser

Ce n’est pas la première vidéo de Tyler Manon sur les critères de jugement cette saison. Plus tôt en août, il a expliqué comment les juges évaluent les physiques dans la division Men’s Open. Manion a précisé que les poses en quart de tour, les doubles biceps de dos et de face sont utilisées pour établir les classements lors d’un concours.

Il y a également eu des modifications notables dans d’autres catégories. En collaboration avec l’IFBB, Manion a annoncé une nouvelle restriction de taille/poids pour la Classic Physique afin d’équilibrer les chances des concurrents de petite taille. De plus, la Men’s Physique suivra désormais de nouvelles restrictions de taille/poids.

Tyler Manion et l’IFBB espèrent que ces changements rendront le paysage compétitif encore plus intéressant avec le temps. Concernant le jugement en Bikini, Manion a souligné la nécessité d’avoir des proportions équilibrées plutôt qu’une densité musculaire ou des stries trop prononcées.

Vidéo complète sur la chaîne YouTube NPC News Online

Autres articles

Olympia 2023 : Catégorie Women’s Physique – Athlètes qualifiées

RID Body Burn

Décès de l’influenceuse Adriana Thyssen « Drika »: Le revers des régimes extrêmes

RID Body Burn

Problème de Visas : Alexsandra Santos et Halanna Jully absentes de l’Olympia 2023

RID Body Burn

Angela Borges se retire de l’Olympia 2023 : Un tremblement de terre dans la division Wellness

RID Body Burn

Missy Truscott : Deux déchirures du ménisque et une déchirure du LCA – Suite à sa blessure à Olympia 2023

RID Body Burn

Chicago Pro 2023 Femmes : Résultats

RID Body Burn